Browse Source

Add OpenWRT / Wireguard article

master
Yorick Barbanneau 2 months ago
parent
commit
6837bd8ee1
1 changed files with 213 additions and 0 deletions
  1. +213
    -0
      content/articles/2020/wireguard-avec-openwrt/index.md

+ 213
- 0
content/articles/2020/wireguard-avec-openwrt/index.md View File

@@ -0,0 +1,213 @@
Title: Wireguard et OpenWRT, le VPN facile
Category: sysadmin
Tags: réseau, VPN, OpenWRT, Android, pl-fr, sécurité
Date: 2020-04-02 14:34

[Wireguard][l_wireguard] est un logiciel et un protocole de communication pour
créer un **VPN en mode point à point routé ou bridgé**. Il se compose d'un
module noyau et d'outils en espace utilisateur.

Il se veut **léger**, **sécurisé**, **facile à configurer** (coucou OpenVPN) et
intègre par défaut des protocoles de chiffrement modernes :

- [Curve25519][l_curve] pour l'échange de clé.
- [ChaCha20 ][l_chacha] pour le chiffrement et [Poly1305][l_poly] pour
l'authentification des messages.
- [SipHash][l_siphash] pour les [tables de hachage][l_hashtable].
- [BLAKE2s][l_blake2] comme fonction de hachage [cryptographique][l_hashc]

Il devrait être intégré comme **module du noyau GNU/Linux dans la version 5.6**
mais il est d'ores est déjà disponible via dkms sur des distributions comme
Debian ou Archlinux ou encore FreeBSD.

Il est aussi disponible dans **les dépôts OpenWRT**, le sujet même de cet
article

## Installation sous OpenWRT

Je vais l'installer sur mon [Turris Omnia][l_turris], mais avant toute chose, je
vais définir le plan d'adressage :

- le LAN déjà en place avec la place 192.168.100.0/24 et la passerelle en
192.168.100.254 (le routeur)
- tout ce qui concerne Wireguard avec comme adresse 10.100.100.0/24 avec comme
passerelle 10.100.100.254 (notre interface wireguard sur le routeur).

Pour commencer l'installation, connectons nous en SSH[^n_ssh] au routeur:

```shell
opkg install wireguard wireguard-tools
```

Il est conseillé de **redémarrer le routeur** après l'installation de Wireguard
pour que le module noyau soit chargé[^n_reboot].

[^n_ssh]:Il est possible de le faire entièrement avec LUCI, l'interface graphique
d'OpenWRT mais ce n'est pas le sujet de cet article.

[^n_reboot]:Certain utilisateurs on rapporté des instabilités lorsque le routeur
n'était pas redémarré après l'installation.

### Générer la paire de clefs

Pour fonctionner, Wireguard utilise une **paire de clefs privée / publique**
qu'il est possible de générer via `wg`.

```shell
umask u=rw,g=,o=
wg genkey | tee wireguard.key | wg pubkey > wireguard.pub
```

### Créer l'interface réseau

Maintenant que les clefs sont créées et le port ouvert nous allons configurer
notre interface réseau dédiées à Wireguard.

```shell
uci set network.wg0="interface"
uci set network.wg0.proto="wireguard"
uci set network.wg0.private_key="$(cat /root/wireguard.key)"
uci set network.wg0.listen_port="51820"
uci add_list network.wg0.adresses="10.100.100.254/24"
uci commit network
```

### Ouvrir le port udp nécessaire

Wireguard fonctionne exclusivement en UDP, il est donc nécessaire d'ouvrir un
port sur notre pare-feu afin de laisser passer les trames nécessaires. Le port
choisit est le 51820, voici les commandes à entrer (toujours via SSH)

```shell
uci add firewall rule
uci set firewall.@rule[-1].src="wan"
uci set firewall.@rule[-1].target="ACCEPT"
uci set firewall.@rule[-1].proto="udp"
uci set firewall.@rule[-1].dest_port="51820"
uci set firewall.@rule[-1].name="Allow Wireguard Inbound"
uci commit firewall
```

### Ajouter les règles au pare-feu pour notre nouvelle interface

Il serait possible de créer une nouvelle zone de pare-feu pour régler finement
le pare-feu pour notre interface `wg0`. Nous allons nous contenter de rattacher
cette interface à notre zone lan.

```shell
uci rename firewall.@zone[0]="lan"
uci add_list firewall.lan.network="wg0"
uci commit
/etc/init.d/firewall restart
```

### Configurer un "peer" sur le routeur

Dans le langage de Wireguard, **un peer est une machine cliente**. Nous allons
maintenant en rajouter un. Mais avant il faut penser à créer un couple de clefs
publique / privée pour celui-ci.


Il est aussi possible de générer une *pre-shared key* afin de renforcer le
chiffrement **celle-ci devra être différente pour chaque client pour des
raisons de sécurité** :

```shell
wg genpsk > client1.psk
```

Puis configurer notre premier client :

```shell
uci set network.wgclient="wireguard_wg0"
uci set network.wgclient.public_key="<cle_publique_client1>"
uci set network.wgclient.preshared_key="$(cat /root/client1.psk)"
uci add_list network.wgclient.allowed_ips="10.100.100.0/24"
uci add_list network.wgclient.description="My phone"
uci commit network
/etc/init.d/network restart
```

Il faut bien sûr remplacer `<cle_publique_client1>` par la clé publique de votre
client.

## Configuer son Client.

Le client se configure à l'aide d'un fichier de configuration, voici un exemple
que l'on nommera `wg.conf`:

```
[interface]
Address = 10.100.100.42/32
PrivateKey = <clé_privée_client1>

[peer]
EndPoint = <ip_publique_openwrt>:51820
AllowedIPs = 0.0.0.0/24
PersistentKeepAlive = 25
PreSHaredKey = <cle_psk_client1>
PublicKey = <clé_publique_serveur>
```

Il faut bien sur remplacer ces éléments :

- `<clé_privée_client1>` par la clé privée de votre client, nous avons utilisé
la clé publique pour configurer l'accès sur notre routeur
- `<ip_publique_openwrt>` par l'adresse IP publique de votre routeur (ou son
nom DNS)
- `<cle_psk_client1>` par la *pre shared key* que nous avons créé pour la
configuration de notre client sur le routeur
- `<clé_publique_serveur>` par la clé publique de notre Wireguard sur le
routeur créée au tout début de cet article.
- `AllowedIPs = 0.0.0.0/24` signifie que tous le trafic de notre client sera
envoyé vers le VPN. Cette partie est à adapter selon les besoins.

Ce fichier servira à la commande `wg-quick` pour lancer la connexion sur un
système *NIX, ou sera à importer dans l'interface graphique de Wireguard sous
Windows.

Il existe aussi une version Android disponible sur
[F-Droid][l_wg-fdroid][^n_fdroid], dans ce cas on peut utiliser un QR-code. Il
est possible de le générer dans un terminal avec [qrencode][l_qrencode]. Il est
disponible sur Archlinux, Debian et FreeBSD (de ce que j'ai vérifié) et sûrement
d'autre distributions / systèmes.

Sous Archlinux, en `root` ça donne :

```shell
pacman -S qrencode
qrencode -t ansiutf8 < wg0.conf
```

Il ne reste plus qu'à *"flasher"* le QR-code avec l'application Android.

## En conclusion

Voici une solution simple et efficace de mettre en place un VPN léger, robuste
et fiable sur son routeur. Avec Wireguard, j'ai accès à mon réseau local depuis
n'importe où que se soit sur mon ordinateur portable ou mon ordiphone. Il est
bien entendu possible **d'aller plus loin** : routage plus fin, pare-feu plus
élaboré, plan d'adressage plus complexe etc.

[^n_fdroid]:Il l'est sûrement aussi sur le Google Play Store.

## Bibliographie

- [La documentation](https://doc.turris.cz/doc/en/public/wireguard) sur le site
du Turris Omnia
- [Wireguard](https://openwrt.org/docs/guide-user/services/vpn/wireguard/basic)
sur le wiki d'OpenWRT

*[VPN]:Virtual Private Network

[l_wireguard]:https://www.wireguard.com/
[l_curve]:https://fr.wikipedia.org/wiki/Curve25519
[l_chacha]:https://fr.wikipedia.org/wiki/Salsa20#Chacha
[l_poly]:https://en.wikipedia.org/wiki/Poly1305
[l_siphash]:https://en.wikipedia.org/wiki/SipHash
[l_hashtable]:https://fr.wikipedia.org/wiki/Table_de_hachage
[l_blake2]:https://en.wikipedia.org/wiki/BLAKE_(hash_function)#BLAKE2
[l_hashc]:https://fr.wikipedia.org/wiki/Fonction_de_hachage_cryptographique
[l_turris]:https://www.turris.cz/en/omnia/
[l_wg-fdroid]:https://f-droid.org/en/packages/com.wireguard.android/
[l_qrencode]:https://fukuchi.org/works/qrencode/

Loading…
Cancel
Save